Hyundai KONA EV : 470 km en une charge avec le premier SUV compact entièrement électrique d’Europe

Hyundai regorge d'ambitions écologiques et le nouveau Kona Electric joue un rôle prépondérant à cet égard. Au même titre que la famille Hyundai Ioniq (Hybrid, Plug-in Hybrid et EV) et la voiture à hydrogène Nexo. Le Kona Electric de Hyundai est le premier SUV compact entièrement électrique sur le marché européen.

Le Kona Electric de Hyundai combine l’allure sportive et robuste d’un SUV à l’efficacité et au confort de conduite d’un groupe motopropulseur entièrement électrique. L’espace intérieur est en outre très généreux grâce à l’intégration astucieuse des batteries dans la partie inférieure.

Design expressif
À l’instar du Kona de Hyundai « conventionnel » avec ses moteurs à essence peu gourmands et efficaces, le Kona Electric se démarque par son design expressif. Il se caractérise par sa face avant fermée et ses doubles phares avec feux de jour à LED séparés. La même formule est utilisée à l’arrière et l’ensemble dégage puissance écologique et fonctionnalité élevée.

2 versions avec une autonomie de 470 kilomètres
Le SUV électrique offre le choix entre deux types de batteries. Si vous optez pour la batterie longue portée, l’autonomie électrique atteindra pas moins de 470 kilomètres et c’est même l’estimation tirée des directives WLTP les plus strictes et récentes. Cette version haut de gamme est pourvue de batteries de 64 kWh et est propulsée par un moteur électrique de 204 ch (150 kW) et 395 Nm. La version de base du Kona Electric de Hyundai est dotée de batteries de 39,2 kWh et d’un moteur électrique développant 135 ch (99 kW), ce qui lui confère déjà une impressionnante autonomie de 300 kilomètres (toujours selon les directives WLTP). Ici aussi, le couple s’élève à 395 Nm. Tant la version de 64 kWh que celle de 39,2 kWh affichent une vitesse de pointe de 167 km/h.

Pas de levier de transmission
La commande du groupe motopropulseur s’effectue par le biais d’un système shift-by-wire innovant. Ce système ne requiert aucun raccordement physique au groupe motopropulseur. Il n’y a pas de levier de transmission, ce qui permet aux passagers d’expérimenter une plus grande sensation d’espace encore. À côté du système shift-by-wire se trouve le bouton du frein de stationnement électrique. Bref, l’agencement du cockpit et du tableau de bord du Kona EV diffère sensiblement de celui de ses homologues équipés d’un moteur à combustion conventionnel.

Freinage régénératif
Des manettes derrière le volant permettent au conducteur de régler lui-même l’intensité du système de freinage régénératif. Vous ne devez même pas actionner la pédale de frein, seule la pédale des gaz permet d’accélérer ou de freiner. Avec le freinage régénératif, le moteur électrique fait office de générateur (alternateur) et l’électricité est produite. Cette énergie électrique est stockée dans les batteries et ensuite utilisée pour propulser la voiture électriquement. Le freinage régénératif accroît donc l’autonomie du Kona Electric.

Affichage head-up
Un affichage head-up permet de projeter directement les informations de conduite dans le champ de visibilité du conducteur, qui ne doit ainsi plus quitter la route des yeux. L’angle de vue et la hauteur de l’affichage head-up sont réglables d’une pression de bouton. L’affichage disparaît automatiquement du tableau de bord lorsque le moteur est coupé ou si le conducteur le désactive à l’aide d’un bouton.

Systèmes d’aide à la conduite
L’affichage head-up ne fournit pas uniquement des informations sur la vitesse, les commandes de navigation, la station radio et l’état de la batterie, mais aussi sur les avertissements des systèmes d’aide à la conduite, comme les Forward Collision-Avoidance Assist, Lane Keeping Assist, Blind Spot Collision Warning, Intelligent Speed Limit Warning et Driver Attention Warning. En matière de sécurité non plus Hyundai n’a rien laissé au hasard.

Le Kona EV est attendu vers l’été dans les show-rooms.

Hyundai KONA
Les coulisses de Hyundai Postes en vedette